Assilah

Assilah

Assilah est un port au nord-ouest du Maroc et une petit ville qui compte près 30 000 habitants, située à une quarantaine de kilomètres de Tanger, dans la région de Tanger-Tétouan.

On remarque très clairement: la ville ancienne avec plusieurs maisons d’une blancheur éclatante et leurs boiseries peintes en bleu ou vert, contrastant avec les remparts et les trois portes monumentales de couleur ocre.

Asilah possède un passé historique mouvementé : d’origine carthaginoise sous le nom de Zêli, elle passe sous domination romaine et s’appelle ensuite Zélis. On retrouve plusieurs bastions et de nombreuses tours les plus spectaculaires qui représentent une place portugaise, la Coraça (borj al-Bahr) et la Torre de Menagem (borj al-Kamra). La première tour a été construite entre 1508 et 1516, elle avance sur la mer et servait pour suivre l’arrivée et le départ des approvisionnements et des renforts.
Au pied des murailles, on continue jusqu’à Bab Homar, passant par l’avenue Hassan II ombragée de beaux eucalyptus.

Au-delà de la porte, voici la rue Ibn Batouta où se tient chaque matin un plaisant marché.
Ce marché sublime doit sa beauté à la noblesse des remparts qui lui servent comme toile de fond, vous trouverez plusieurs paysannes coiffées du grand chapeau rifain, assises derrières leurs couffins remplis de semoule, avec des immenses hottes dans lesquelles sont transportés de nombreux produits de la campagne.

Vous pouvez aussi visiter à Assilah, le palais de Raïssouni qui date du début du XXe siècle de conception arabe et andalouse, construit par le fameux brigand Moulay Ahmed Raïssouni. Ce monument abrite un centre culturel avec plusieurs décorations internes étonnantes. On y pénètre par une porte du rempart oriental.

Assilah mérite le détour si vous arrivez par Tanger.